La chimie verte pour un monde durable

Managed Ecosystem Fermentation (MEF) est un procédé biologique naturel et breveté par Integrated BioChem (USA) assurant la conversion des déchets organiques en différents enzymes, protéines, acides gras et autres molécules à haute valeur ajoutée.

BioJEM, partenaire d’integrated BioChem, détient les droits exclusifs des brevets du procédé MEF pour l’Europe et sur l’ensemble des applications concernées.

Prendre la nature pour exemple

Bien que certains pays ne soient pas des exemples du respect de l’environnement, ils permettent de constater avec quelle facilité les ruminants s’adaptent à une nourriture différente de leur espace d’origine.

Les ruminants disposent depuis des millions d’années d’un estomac leur permettant de digérer les matières organiques complexes. Plus de 3000 espèces de bactéries composent leur rumen, présent dans leur système digestif.
Le rumen est la base du mélange microbien utilisé par MEF. Il est récupéré dans les abattoirs après le décès de l’animal et suivant un mode expérimental précis.
MEF adapte ce rumen aux besoins spécifiques.

Pour une grande variété d’intrants

MEF peut traiter tous les types d’intrants organiques qu’ils soient issus des industries agro-alimentaires, des collectivités ou bien d’origine agricole.
Notre technologie permet aussi de détoxifier des déchets organiques comportant des pathogènes et autres bactéries.

Nous contrôlons la nature des intrants, les homogénéisons et équilibrons l’activité de MEF en conséquence.

MEF permet de réduire les déchets organiques de 80% et assure le recyclage de 90% de l’eau récupérée lors du process.

Une séparation chimique, mécanique, permet ensuite d’extraire les molécules à haute valeur ajoutée, mais aussi du méthane, en quantité suffisante pour maintenir MEF en température optimum.
Engrais, acides gras, enzymes, acides animés ne sont que quelques exemples des possibilités d’extraction, chaque site ayant ses propres spécificités.

Dans ce film accéléré, on constate le fonctionnement de MEF sur différents intrants. La couche supérieure est constituée des déchets non digérés, alors que la couche inférieure représente la production de MEF.

Pour résumer, MEF :

  • utilise plus de 3000 espéces de microbes simultanément
  • s’adapte à la plupart des déchets organiques
  • s’auto-régule
  • peut être utilisé par batch ou en continu

Des performances remarquables

MEF traite 15 à 30% de son volume total en 24h.
Un réacteur MEF industriel de 5m3 peut ainsi traiter de 750kg à 1500kg de déchets par jour.
Si il faut plus, les unités MEF peuvent être assemblées pour absorber la quantité nécessaire.

MEF peut aussi bien être paramétré pour produire des acides (VRA, acides gras) que des protéines de base. A noter que ces données ont été obtenues sans temps d’adaptation préalable du MEF.

Le fonctionnement de MEF

Une offre clé en main

Les différents sites sur lesquels sont implantés les unités MEF font l’objet d’une collecte des matières valorisables.
Celles-ci sont transférées sur un site d’extraction à partir duquel sont livrés les clients.

MEF est disponible en licence d’exploitation :

  • par pays
  • par marché

Pour plus d’information, contactez BioJEM !

Sluit Menu